:: Administration :: Présentations :: Présentations Validées :: Marqués Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

I am the motherfukin KIRAAAAA !

Kira
Kira
Avatar du K.
Messages : 2
Age : 27
Classe : Erudit
Localisation : Partout ! PARTOUT ! MUAHAHAHAHAHAHAHA
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 23 Juil - 19:33
Kira Otoko

    Nom : Otoko
    Prénom : Kira
    Surnom : L'autre tarée venue du futur Si vous possédez un surnom quelconque, ou si vous n'avez pas de patronyme.
    Âge : 24 ans
    Sexe : Féminin
    Race : Marquée.
    Peuple / Classe : Erudite
    Niveau souhaité : 21
    Rang : L'avatar du K
    Pays d'origine : Techniquement, la forêt de Serenes donc Begnion

Psychologie.

Le mental de votre personnage. Ah, tu veux apprendre à me connaître ? Eh bien… je suis belle, drôle, intelligente, douce, féminine, géniale… quoi ? Plus honnête ? Rooooh, mais je suis parfaite non ? Comment ça, non ? Oh alors toi ! Pfff… bon, ok, c’est toi qui l’auras voulu… Ben déjà, sache que je ne t’ai absolument pas menti… enfin, presque pas. Je suis VRAIMENT un génie. Si si, on m’a fait passé des tests. J’ai des prédispositions incroyables en matière d’intelligence et de magie. Si je l’avais voulu, j’aurais pu être archimagie à la cour, mais j’ai pas voulu : trop ennuyeux et franchement, gérer l’unité magique du pays, très peu pour moi. Nan, franchement, je suis un esprit libre, j’aime n’avoir aucune responsabilité, être libre comme le vent, faire ma vie comme je l’entends, sans m’attacher à des responsabilités quelconques. J’adore passer du temps avec ma petite famille, m’installer au pied d’un arbre, sortir un bouquin de magie et l’étudier de fond en comble en laissant mon imagination travailler sur les mille et une façons d’appliquer ce que j’ai appris. Tu sais que l’imagination est la seule limite de mes pouvoirs ?... enfin, ça et ma réserve naturelle de magie mais bon... Il me suffit de visualiser les choses dans ma tête, puis appliquer les théories officielles sur la magie, les manières de les contourner ou les dompter et hop ! Avec un simple sort de lumière, je peux créer un rayon concentré en particules de lumière capable de brûler la peau d'un corps humain. Dément non ? Comment ça, dangereux ? Ouais, je sais, on me répète souvent que je pense trop à ce que je peux faire mais jamais aux conséquences de mes actes. Je suis comme ça, je réfléchis pas avant d’agir, je fais tout à l’instinct. C’est comme ça, je suis une gaffeuse… hé ! Me gronde pas ! j’ai horreur de ça ! On me dit souvent que je suis une gamine, oui… je boude pour un rien, je suis un peu capricieuse, j’ai des réactions enfantines mais je suis bien une adulte, ok ? Me cherche pas… si quelqu’un me cherche, je lui ferais endurer mille et une souffrances selon mes envies. Ça peut être physique, genre te tabasser, te plaquer au sol, attraper tes bijoux et les réduire en miette… ou bien une douce vengeance sadique et psychologique… tu n’as pas idée de ce dont je suis capable.


Physiologie.

L'apparence de votre personnage. Hmm… comment me décrire… Je suis jeune, bien foutue, fraiche et douce comme une fleur. Ma fierté, c’est sans conteste mes cheveux : mes longs cheveux de neige que je prends plaisir à entretenir chaque matin. Je crois que je me suis jamais coupé les cheveux. Ils me tombent en cascade le long du dos jusqu’à mon joli petit cul. J’aime me faire deux couettes aussi, ça me fait des oreilles de chat et ça met en valeur mon joli minois. Enfin, parmi toute cette masse argentée, j'ai un truc particulier : une mèche noire sur le devant. C'est un peu bizarre, je sais, mais j'ai ça, un des rares traits que j'aie hérité de mon père me tombe sur le devant de la tête, mais ça me rend quand même assez mignonne je trouve. J’ai des yeux saphirs un peu ronds et un visage assez juvénile. J’ai la peau un peu pâle, même si j’ai grandi dans le désert. Que voulez-vous, je suis une mage, je passe mon temps à l’ombre à étudier. Bref, cette peau pâle est noire à un seul endroit : mon omoplate gauche. C'est là que se trouve ma marque... ben oui, j'suis une Marquée. Ca te dérange ? Enfin bon, je suis pas super grande, non plus, surtout comparée à Kerowyn. Je fais genre… un mètre 60 ? Mais pas un bourrelet de graisse, je prends soin de moi. Niveau poitrine… bon, je reconnais, c’est pas tout à fait ça, j’ai pas vraiment pris de ce côté-là, mais Niall ne s’en plains pas…. Heureusement pour lui. Pour mes habits, je suis quelqu’un qui sait s’adapter à son environnement. Parfois j’ai ma tenue de voyage : une robe de mage noire à motifs avec option capuche et les bottes qui vont avec. Mais à Hatary, je préfère les tenues plus légères et je me ballade plus souvent comme ça en fait : un top blanc qui montre mon nombril et un short… et je me ballade pieds nus. Pourquoi pieds nus ? Cherche pas, c’est de famille.


Biographie.

L'histoire de votre personnage. Ma vie…. Quand j’y pense, ma vie à proprement parler n’a pas de réel intérêt, comparé à celle des personnes qui m’entourent… Tout gravite surtout autour des autres… Quand j’étais encore qu’un petit bébé tout mimi tout trognon, ma mère est morte d’une attaque de bandits. Ma mère, c’était Kwendal Kenneth, une fière dragonne qui s’est entichée d’un simple Beorc. Alan, vous le connaissez ? Il a fait quelques vagues de son vivant : c’était un Beorc, ancien esclave affranchi, qui s’est juré de renverser la noblesse corrompue. Il a fait quelques coups d’états, s’affublant d’une petite somme de criminel d’état. Il a même fait partie d’Aurora pendant un temps, mais il a arrêté quand sa vengeance personnelle a été exaucée. Il s’est alors pleinement consacré à sa famille. Mais bon, il a pas pu sauver sa femme et ça l’a profondément affecté. Il a alors commencé un voyage à travers le monde en quête d’un havre de paix. Il a rencontré des gens qui vont profondément influencer sa vie, la mienne et celle de mon frère jumeau, Gael. Sa première rencontre, ça sera celle avec Liyu la bardesse itinérante. Une magnifique femme accompagnée d’un adorable petit voleur, Niall. Cette rencontre avait l’air de rien, comme ça, ils ont juste fait connaissance dans une taverne, ils ont repris chacun leur route de leur côté le lendemain… bref, voilà quoi. La suivante, ça a été celle d’un guerrier assez imposant, Kerorian. Qu’on le croie ou pas, cet homme l’a guidé vers ce qui allait être notre terre promise : le désert d’Hatary. C’est une fournaise, mais quand on sait apprivoiser les dangers de ce monde impitoyable, c’est le meilleur refuge qui soit. Papa s’est intégré à une communauté mixte, mêlant Beorcs, Laguz et même Marqués, et on a commencé notre nouvelle vie parmi eux. Un jour, papa est revenu avec Liyu. Pendant le laps de temps de leur séparation, elle a rencontré Kerorian et… ben en fait, elle était enceinte de lui. Un coup d’un soir, un peu pompette et voilà le résultat. Il a décidé de l’héberger le temps qu’elle accouche et que Kerorian trouve un coin où eux pourront vivre. Sauf qu’à son retour, pas mal de choses ont changé chez lui. Il n’était plus une personne saine, apte à prendre soin de la bardesse. Quand il est revenu, la folie a consumée son âme. Il a croisé des gens qui lui ont fait des choses étranges. Son épée titanesque, la Dragonslayer, a pervertie son âme. Il est revenu un soir et papa s’est interposé… et il est mort, sous mes yeux innocents. Cette image me hante encore aujourd’hui. Mon papa s'est effondré devant moi, empalé sur l'épée du géant. Son sang teintait d’une couleur rubis le sable éclairé par la lune d’une nuit sans nuage ni étoiles. Ses yeux étaient braqués sur moi. Je voyais la vie quitter petit à petit ses pupilles, mais son regard avait encore la force de me dire « ne pleure pas, Kira. Sois forte, mon enfant ». Il a rendu le dernier soupire alors que le démon roux s’apprêtait encore à frapper, mais le village nous a sauvé avant qu’il n’aie pu faire le moindre mal. En ce jour, nous avons vécu la plus terrible des nuits. Papa est parti, nous laissant seuls, livrés à nous même, Gaël et moi. Liyu a perdu un ami qui l’a hébergée pendant tout ce temps… notre destin était scellé : elle allait devoir prendre soin de nous deux, en plus de Gaël et de son enfant à venir. Lila, l'amante d'Alan, n'avait pas la force ni le courage de s'occuper d'enfants. Mais à défaut d'être une mère, elle a su assumer un rôle égal à celui d'une tante, soutenant notre mère adoptive comme elle le pouvait.

Liyu a accouchée de Kerowyn quelques mois plus tard et elle a du reprendre son métier en travaillant de plus belle, ajoutant à ses chansons de bar des travaux pour la communauté du village d'Hatary. Niall avait pris conscience de la charge qu’il représentait pour elle et il est parti de son côté. Elle n’avait plus que trois bambins à nourrir. Elle travaillait dur pour ça, chaque soir. On ne vivait vraiment pas dans le luxe, je me demande encore comment elle s’en est sortie. Ces épreuves l’ont endurcie. Elle a pris grand soin de nous, elle nous a protégé d’un monde en proie à un nouveau fléau qui faisait trembler les nations : « Kerorian, le démon roux ». Partout où on allait, que ça soit dans le désert ou le reste du continent, on ne parlait que de lui, ce monstre qui a détruit nos vies et celle d’innombrables innocents. Ça nous faisait peur : au fil des années, la liste de ses crimes grandissait. Alors que Liyu continuait de trimer pour nous faire vivre de ses chansons de bar et autres petits boulots, Gael, Kerowyn et moi on a décidé de devenir fort pour protéger maman et venger la mort d’Alan. Gaël avait hérité des épées de papa, Kerowyn d’une épée que Kerorian avait laissé à celle qu'il a jadis aimé et moi… eh bien, Liyu m’avait offert un livre de magie un jour, pour mon anniversaire. Je l’ai dévoré, friande de lecture, et j’ai appris la magie avec ça. Au jour le jour, j’épatais les passants en lançant des sorts qui faisaient de jolies lumières. Avec ça, je me faisais des sous et j’achetais de nouveaux tomes à étudier. J’ai appris en autodidacte la magie de lumière, ses lois, ses théories. J’accompagnais les chants de Liyu de quelques effets spectaculaires et on se faisait encore plus d’argent, bien assez pour qu’on se nourrisse tous les quatre. Et un jour, Niall est revenu. Il était devenu un bel adolescent et surtout, il avait de l’argent. Il était capable de vivre sa vie par lui-même, il a monté son propre réseau de fripouilles dotées d’un code d’honneur et d’une ligne de conduite et il est revenu pour celle qui l’a éduquée pendant quelques temps. En quelque temps, il est devenu notre grand frère adoptif et, plus tard, lui et moi on est devenu bien plus proche. Il faut dire que j’avais beaucoup d’admiration pour lui : il était jeune, beau, sûr de lui, drôle, il avait des tas d’histoires à me raconter… quand j’ai atteint l’adolescence… eh bien je me suis un peu plus laissée guider par mes sentiments. Lui, c’était déjà un jeune homme mature et il savait à quoi s’attendre avec moi : A travers ma vie, j’ai commis quelques bourdes avec la magie, genre faire une boule de lumière trop aveuglante qui s’est… un peu changée en grenade à photons qui a détruit le comptoir du barman… bref, il savait quel genre de personne j’étais, donc il était apte à m’éviter des ennuis que je regretterais. Un soir, après qu'on aie décidé de partir en chasse pour tuer Kerorian, j’avais dérobé une bouteille d’alcool dans un bar. J’avais envie d’essayer. Ce que je savais pas à l’époque, c’est que je ne tenais pas très bien ce genre de chose, mais mieux que Kerowyn déjà. Elle, elle était torchée pour un verre environ. J’ai partagé ça avec Kerowyn, Gaël et Niall. La rousse, elle était cuitée bien rapidement et Gaël l’a envoyé se coucher, donc on a fini à deux ce qui restait, Niall et moi. J’ai bien vite succombé à l’ivresse. J’étais déchirée, euphorique. Niall, lui, il était sobre. Sous l’effet de l’alcool… je retenais moins mes sentiments, j’étais plus encline à dire ce que j’avais sur le cœur. Je l’ai carrément dragué, je l’ai même couché au sol pour l’embrasser. Au réveil, j’étais dans son lit. On l’a pas fait ce soir-là, il avait peur que j’aie des regrets. Néanmoins… depuis ce jour, on était ensemble et on l’est resté.

Notre vie était heureuse et presque insouciante… presque car l’ombre de Kerorian planait encore sur notre vie. Tous les quatre, on avait tellement envie de venger Alan, notre père (ou beau-père pour certains). On se préparait chaque jour à une rencontre avec lui, à notre vengeance. J’exerçais à présent ma magie pour la rendre plus létale. A côté, j’étudiais la magie des sceptres, consciente que ça serait un atout non négligeable un jour. Toutefois, la réputation du démon roux se faisait de plus en plus grande chaque jour. On disait de lui qu’il avait décimé un escadron de soldats à lui tout seul. Comment pourrions-nous le battre à nous quatre ? Il était devenu tellement puissant… C’est un soir un peu étrange qu’on a eu la réponse. Ce soir-là, on avait bu… bon, moi j’ai moins bu qu’à l’accoutumée, j’avais bien saisi mes limites et ce que j’étais capable de faire une fois torchée, mais Kerowyn, elle… elle a bu. Elle était tellement défoncée qu’elle a pété un câble avec Gaël : ils se sont foutus à poil et on a eu des emmerdes : attentat à la pudeur, ça pardonne pas, même quand on est une rousse à la stature imposante. On s’est planqué et on a réfléchi à une possibilité de fuite. C’est alors que l’idée a surgi d’elle-même : j’avais un bâton de téléportation, je pouvais donc nous téléporter… mais où ? Les forces de l’ordre nous cherchaient. J’avais tellement envie de revoir mon père. La nostalgie m’a envahie et j’ai alors eu l’idée de nous envoyer dans le passé, à l’époque où mon père était en vie pour tuer Kerorian avant qu’il ne devienne trop dangereux. L’idée fut adoptée (facile de convaincre des gens bourrés) et j’ai donc agi en conséquence : si le bâton de téléportation défie les lois de l’espace, il pouvait aussi défier les lois du temps. En altérant la signature temporelle, je nous ai menés dans le passé, le soir où mon père avait retrouvé Liyu enceinte et Kerorian. Ce soir là, j’ai définitivement effacé 20 années de terreur de l’histoire, une nouvelle trame s’est mise en place et les conséquences… eh bien ce fut un beau bordel. Pour résumer… nous avons libéré l’esprit de la Dragonslayer qui s’est matérialisé sous une forme humaine, ce connard m’a piqué mes herbes contraceptives après que je l’aie fait avec Niall, Kerorian est toujours vivant et a manqué de tuer mon père quelques mois plus tard, celui-ci s’en est tiré mais toute sa vie a été effacée de sa mémoire : son âme a été aspirée par Artamon et son corps a eu l’automatisme de forger une nouvelle âme vierge… puis finalement on a découvert que Kwendal était toujours en vie et en plus a appris la magie noire, du coup avec son aide j'ai pu ramener le fragment d'âme de mon père qui était dans Artamon pour le remettre dans son corps, papa est donc revenu et a fait une autre fille avec maman (ouais, je peux l'appeler maman, même si c'est pas elle qui m'a éduqué !) donc je suis officiellement grande soeur (KYAAAAAAAAAAAAH !) et Kerorian est venu s'excuser pour ce qu'il a fait... et Liyu lui a pardonné et est partie vivre avec lui, a au fait, elle a décidé d'appeler bébé Kerowyn "Louka"... bref, à partir de là, on aurait pu croire que j'allais vivre heureuse et avoir beaucoup d'enfants avec Niall... ben non...

vous vous souvenez de mon histoire de voyage vers le passé ? Ben le temps a une drôle de façon de se réguler : ma propre horloge interne est figée. Je ne vieillirais vraiment que quand le moi du passé aura le même âge que moi, donc : pas de bébés. Et en plus, des catastrophes commencent à avoir lieu un peu partout. On parle d'épidémies, de famine, de gens qui deviennent fous et d'une armée de morts qui se relève... et le pire, dans tout ça, c'est qu'IL est de retour. Le Kerorian de mon époque, celui qu'on a fui, que je pensais avoir éffacé de l'histoire en empêchant son avènement. Il est là, et plus fort que jamais...

Et ce salaud, il a tué Gaël... et Kerowyn est à moitié folle... ah oui, j'ai pas raconté son histoire de partie louve à cause d'un sort raté... oh, tant pis, on s'en fout, elle veut plus me voir et me fuis comme la peste. Moi je veux l'aider mais elle a décidé de me bouder et me fuir... BEN FUIS, SALOPE ! Mais un jour, je te retrouverais et j’extrairais le sac à puce qui bouffe ton âme !

Bref... j'ai quitté la demeure familiale avec Niall, on a récupéré des chevaux (le mien, il s'appelle Blancul... parce qu'il est tout blanc, comme un cul) et un morveux que Niall a décidé d'adopter : Killian... et on traque Kerorian.


Le Joueur.

    Pseudonyme : Alan, Shikonai, Kira
    Comment avez-vous connu DoD ? demandez à mon papa
    Quelque chose à corriger ? Il faut PLUS DE KIRA !
    Expérience du RP : Vétéran
    Avez-vous déjà joué à Fire Emblem ? Si oui, le(s)quel(s) ?
Tous ! ! TOUUUUUUUS !!!!! (depuis le 6)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem — Dawn of Destiny :: Administration :: Présentations :: Présentations Validées :: Marqués-
Sauter vers: